La consultation constitue le moment privilégié où le patient va rencontrer son médecin, c'est certainement l'étape la plus importante, celle qui permet de prendre sa décision après avoir été parfaitement informé.

     Le chirurgien doit évidemment posséder toutes les qualifications requises pour la pratique de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
     C'est un acte médical comprenant un interrogatoire précis et un examen soigneux qui permet d'appréhender la demande et de proposer la meilleure solution qui n'est d'ailleurs pas toujours chirurgicale.
     Par définition, la consultation ne se fait pas par téléphone ni par messagerie électronique.
     
Que ce soit en chirurgie réparatrice "lourde" ou en chirurgie esthétique dite "légère", l'approche doit avoir la même rigueur. Il s'agit bien de médecine et non pas de commerce.
     En chirurgie réparatrice le patient n'a malheureusement pas le choix alors qu'en chirurgie esthétique il faut analyser les motifs profonds qui poussent le patient à s'exposer à un acte chirurgical et ne pas céder aux demandes abusives, en effet, il est rare qu'une intervention de chirurgie esthétique guérissent de syndrômes psychiatriques.

     Au terme de la consultation, l'indication opératoire sera proposée et l'information doit être la plus complète possible en indiquant non seulement les avantages mais aussi les inconvénients et risques.
Enfin le médecin doit parler des modalités de prise en charge et de ses honoraires en fournissant pour les interventions de chirurgie esthétique (non prise en charge par l'assurance maladie) un devis détaillé.