La Chirurgie Plastique (du grec : plassein-modeler) se définit comme la technique opératoire qui s'occupe du remplacement de parties manquantes par du tissu vivant.

     Plusieurs types de pathologies peuvent entraîner des pertes de substances tissulaires (peau, muscle, os) nécessitant le recours aux techniques de Chirurgie Réparatrice et Reconstructrice.
     Les traumatismes violents (accidents), la pathologie tumorale (et cancérologique) étant les deux causes les plus fréquentes, on peut toutefois y ajouter les brûlures profondes, les escarres, et les nécroses d'origine ischémiques ou infectieuse.
     Le rôle du Chirurgien Plasticien sera d'une part d'essayer de rétablir la fonction de l'organe touché (reconstruire par exemple une coque talonnière sensible permettant la reprise de la marche) et d'autre part réduire au minimum le préjudice esthétique.
     Pour cela le chirurgien dispose de nombreux procédés qui doivent être discutés en fonction de chaque cas. Certains sont de mise en oeuvre relativement simple comme la greffe de peau, d'autres font appel à des techniques beaucoup plus sophistiquées comme les transferts tissulaires avec rebranchement des vaisseaux sous microscope (transfert d'orteil pour reconstruire un pouce amputé par exemple).
     Grâce à tous ces moyens, le chirurgien "réparateur" dispose de nombreuses solutions sachant que souvent plusieurs techniques différentes sont associées pour une même reconstruction (lambeau + greffe, lambeau + prothèse de sein, greffe + expansion cutanée).

     Par ailleurs il est à noter que la Chirurgie Réparatrice bénéficie des techniques de la Chirurgie Esthétique : dégraissage d'un lambeau trop épais par lipo-succion, réanimation faciale après paralysiefaciale par voie de lifting, plastie mammaire de symétrisation après reconstruction du sein pour cancer, lipo-succion et réinjection de graisse dans les hémi-atrophies faciales, dermo-abrasion des cicatrices...

     Grâce à l'évolution des techniques, la chirurgie plastique et reconstructrice permet de régler de nombreux problèmes de perte de substance tissulaire. Le but est la réinsertion sociale du patient avec une priorité : la fonction, et un défi : l'esthétique.

QUELQUES CAS

Diagnostic : Adénocarcinome mammaire gauche traité par mastectomie + évidement axillaire sans radiothérapie complémentaire.

Intervention : Reconstruction mammaire gauche par prothèse après expansion + reconstruction de la P.A.M. + plastie de symétrisation.

Diagnostic : Séquelles de brûlures de la face par acide avec perte de substance commissurale gauche.

Intervention : Réparation par un lambeau libre antibrachial radial + commissuroplastie . .

Diagnostic : Epithélioma spino-cellulaire joue gauche avec envahissement parotidien..

Intervention : Exérèse monobloc avec parotidectomie conservatrice du nerf facial + évidement cervical homo-latéral fonctionnel.
Réparation par un lambeau sous-mental en îlot.

Diagnostic : Séquelles d'un enfoncement naso-fronto-ethmoïdal avec délabrement de la pyramide nasale.

Intervention : Réparation par greffon osseux de crête cubitale + greffon cartilagineux de pointe.

Diagnostic : Mélanome malin achromique de la coque talonnière de 1cm d'épaisseur.

Intervention : Exerèse en passant à 3 cm de la lésion. La réparation est assurée par un lambeau plantaire interne sensible.

Diagnostic : Tumeur du nez

Intervention : Plastie du nez